Elles l'ont fait ! Au terme d'un combat acharné, l'équipe de France de handball s'est imposée face à la Russie dimanche 16 décembre (21-24). LesTricolores, championnes du monde en titre, remportent leur premier trophée européen de leur histoire. Les Bleues prennent leur revanche sur la finale des Jeux Olympiques perdue face aux mêmes Russes en 2016.

Pour l'emporter, les Bleues se sont appuyées sur les éléments qui font leurforce depuis le début de la compétition. A commencer par une défenseextrêmement solide qui est parvenue à contenir l'offensive russe et la terrible Anna Vyakhireva. Amandine Leynaud, nommée dans l'équipe type del'Euro, a été redoutable tout au long de la partie avec 38% d'arrêts. Laura Glauser, rentrée en seconde période pour une quinzaine de minutes, aégalement tenu la baraque (36 % d'arrêts).

En attaque, les Bleues ont su varier les rythmes et s'appuyer sur la forcede leur collectif. Poussées par les 14060 spectateurs de Bercy, plein à craquer, lesFrançaises se sont totalement engagées dans la bataille. Le record defréquentation sur une finale d'un Euro féminin est battu.

La disqualification à la 36ème minute d'Allison Pineau, soupçonnée d'avoirdélibérément visée la tête de la gardienne russe sur un pénalty, n'afinalement pas trop durement influencé le cour du jeu. L'événement semblemême avoir encore renforcé la détermination des Bleues.

A Paris, Mejdaline Mhiri